En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Sorties théâtrales au Lycée

Huis Clos, Jean-Paul Sartre, par la Compagnie du Cyclope

Par Administrateur SC, publié le mardi 13 décembre 2016 17:23 - Mis à jour le samedi 17 décembre 2016 23:34

Cette pièce de théâtre présentée par la Compagnie du Cyclope en décembre 2016 est une reprise de la pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre. Éloignée de la vision classique de l'enfer la Compagnie du cyclope représente l'enfer à leur manière. Pour figurer un espace clos, la scénographie est un espace en cube dont on ne distingue que les contours, qui bouge pour que le spectateur assiste a la scène vu sous ses différents angles. La scène prend place dans un salon style empire où se trouve trois fauteuils de couleurs distinctives bleu, vert et rouge qui seront attribués a chaque personnage. Garcin qui était journaliste a été fusillé en raison de sa fidélité au pacifisme. Il se croit héros mais se montre pourtant perfide. A l'arrivé du personnage en enfer, il s'empare des objets, il vérifie s'ils sont tout aussi palpable que sur terre. Peu de temps après d'autres personnages se rejoindront a lui:

-Inès, une ancienne employée des Postes, lesbienne qui a fait voler le couple de sa meilleure amie. Elle est morte asphyxiée par le gaz.

Estelle, femme d'un vieil homme riche. Elle a été la maîtresse d'un jeune homme et a commis le meurtre d'un enfant. Elle est morte d'une pneumonie. Elle ne cesse de frauder avec la vérité.

Le Garçon de l’étage est un personnage clé dans ce passage. Il est l'initiateur qui va permettre le passage d'un monde à l'autre.

On verra vite que ces personnages sont incapables de cohabiter ensembles, la situation évoluera dans la mésentente. On découvre plus loin dans la pièce que leur supplice est de vivre ensemble. Leur nombre empêche de créer des liens car l'un d'entre eux sera toujours a l'écart. Le décalage ente le monde des vivants et les morts est visible car ils ne peuvent pas suicider (après essai de Inès qui est mise a l'écart). On finit par comprendre que chacun est le bourreau des deux autres d'où la citation "L'enfer c'est les autres" qui signifie le jugement est influencé par l'image que les autres nous renvoient, on ne peut qu'exister à travers le regard des autres.

La technologie est assez utilisée, le son, les battements de coeur en bruit de fond que l'on entend tout le long de la pièce renforcent l'idée de la représentation de l'enfer et la musique créent un certaine connexion avec le monde des vivants mais aussi en plus de la lumière informer le spectateur du milieux dans lequel se trouvent les acteurs, les personnages.

Personnellement, j'ai trouvé cette pièce originale, la mise en scène était réussie. La citation ”l’enfer c’est l’autre” est bien illustrée ce qui aide à la comprendre.

Hassan.S 1reS

Pièces jointes
Aucune pièce jointe